Qu’est-ce que la cruralgie ?

La cruralgie ou névralgie crurale est une douleur qui suit le trajet du nerf crural (également appelé nerf fémoral). Ce nerf prend naissance au bas de la colonne vertébrale, de la rencontre des racines nerveuses émanant de la moelle épinière. Ce nerf fait environ 50 cm de long et prolonge le cerveau, avant de se diriger à l’intérieur de la colonne vertébrale.

Quelles sont les causes de la cruralgie ?

Au total, 31 paires de nerfs émergent de part et d’autres du canal rachidien : 8 au cou (racines cervicales), 12 dans la partie supérieure du dos (racines thoraciques), 5 au bas du dos (racines lombaires), 5 au niveau du sacrum et 1 au niveau du coccyx. Le nerf crural est, comme tous les nerfs spinaux, à la fois sensoriel et moteur : il innerve l’avant de la cuisse et la jambe et permet la flexion de la cuisse, l’extension du genou et la collecte des informations sensorielles de cette région (chaud, froid, douleur, contact, pression). Dans la grande majorité des cas, la cruralgie est due à une compression du nerf crural par une hernie discale. L’hernie est une formation provenant d’un disque intervertébral qui, sortant de son espace normal, exerce une pression sur une des racines du nerf crural.

La colonne vertébrale est formée par l’empilement de vertèbres séparées les unes des autres par un disque intervertébral, une structure similaire à celle du cartilage et du ligament. Ce disque fait normalement office d’amortisseur et de répartiteur de force. Ce disque, qui comprend un anneau avec un noyau en son centre, a tendance à se déshydrater et à se fissurer avec le temps. Le noyau du disque peut alors migrer vers la périphérie et faire saillie, causant l’hernie discale. Cette hernie peut alors irriter et comprimer une racine nerveuse, en l’occurrence la racine lombaire L3 ou L4 pour le nerf crural, et provoquer une douleur. Cette compression peut aussi être liée à l’arthrose rachidienne.

Quels sont les symptômes de la cruralgie ?

Dans sa forme habituelle, liée à une hernie discale, le début est habituellement brutal, caractérisé par une douleur lombaire (lombalgie) qui descend dans la fesse, contourne la hanche pour passer devant la cuisse et descendre dans le mollet. Cette douleur peut s’accompagner d’autres sensations telles que des picotements typiques de la névralgie. Il peut également y avoir des zones moins sensibles (hypoesthésie). Un déficit moteur peut aussi causer de la difficulté à soulever la cuisse ou le pied.

Les traitements de la cruralgie

En cas de cruralgie liée à une hernie discale, le traitement comprend d’abord le repos, les analgésiques, les anti-inflammatoires administrés en doses suffisantes et suffisamment longtemps, que l’on associera parfois à des relaxants musculaires. Le traitement médical dure généralement de 6 à 8 semaines. Beaucoup d’échecs et de récidives sont à cet égard dus à une insuffisance thérapeutique. Parfois, une ou plusieurs injections locales de corticostéroïdes (infiltrations épidurales) sont nécessaires pour soulager la douleur et l’inflammation. Le traitement analgésique doit également être adapté au niveau de la douleur, avec, si nécessaire, des dérivés de la morphine. Dans certains cas, une intervention chirurgicale peut s’avérer nécessaire.